Convention de Denver:tout peut arriver!

Publié le

Retenez votre souffle !
Contrairement à ce que l'on nous répète partout, la nomination officielle de Obama fin août lors de la Convention de Denver pourrait bien ne pas être qu'une formalité.
Comme nous l'avons déjà expliqué précédemment, différents groupes de soutien à Hillary Clinton se sont formés (dont les Pumas) afin de faire pression sur le Parti Démocrate pour qu'il autorise un véritable vote à la Convention, c'est à dire que les délégués qui ont été élus sur le nom d Hillary, ainsi que les superdélégués qui se sont prononcés en sa faveur, soient autorisés à voter pour elle. Il faut rappeler que pour l'instant, la sénatrice n'a absolument pas annoncé qu'elle retirait son nom du scrutin, donc cela signifie qu'elle conserve tous ses délégués pour Denver.

Le problème est que le score entre les deux candidats aux primaires est si serré que le Democratic National Committee, organe dirigeant du Parti Démocrate, craint que le vote ne soit pas si large que ça en faveur de Obama, et donc que celui-ci n'obtienne pas la majorité des voix lors du premier tour de scrutin, ce qui obligerait à revoter peut-être plusieurs fois, et donc donnerait l'image d'un parti toujours aussi divisé, alors que cela fait des semaines que les leaders Démocrates affirment que maintenant partisans de Obama et d'Hillary sont définitivement réconciliés, et que tout va bien dans le meilleur des mondes...

Pression est donc faite non seulement sur Hillary pour qu'elle accepte de retirer son nom du scrutin, mais également sur tous les délégués pro-Hillary : des manoeuvres visant à intimider ces derniers ont déjà été signalées, pire même des menaces sont actuellement proférées à l'encontre de beaucoup de ceux qui tentent de promouvoir Hillary. Darragh Murphy, leader des Pumas, rapportait hier soir avoir été victime de menaces de mort : c'est dire où l'on en est ! C'est dire à quel point les Obamaniaques ont peur de ce qui pourrait se passer à Denver !
Qui a dit que les Etats-Unis étaient la plus grande démocratie du monde ? Peut-on imaginer Obama en président alors qu'il n'est même pas capable de supporter l'opposition au sein de son propre parti ? Qu'en serait-il s'il venait à être élu ? Pendant huit ans, Bush et son équipe ont fait de leur mieux pour museler l'opposition. Avec Obama à la Maison-Blanche, tout opposant serait illico menacé de mort ! Finalement, mieux vaut encore une administration Républicaine pendant encore quatre ans. On nous dit que Mc Cain élu, cela signifierait quatre nouvelles années de Bush : tout bien considéré, c'est encore préférable à quelqu'un qui ne tolère aucune critique, aucune plaisanterie à son sujet, aucune caricature, qui n'a aucun sens de l'humour : il n'y qu'à voir sa réaction outragée à la caricature du New Yorker !

Pourtant, il n'est pas tolérable que lui et son camp tentent d'empêcher la tenue d'une vraie convention démocratique. La convention nationale d'un Parti entérine le choix du candidat quand celui-ci est incontestable. Or, rappelons-nous que Barack Obama n'a obtenu sa nomination que grâce à quelques ralliements de dernière minute de superdélégués le tout dernier jour des primaires. Il n'a pas la majorité en vote populaire, pas plus qu'il n'a atteint le chiffre nécessaire de "pledged delegates". Sa nomination n'est donc pas qu'une formalité à officialiser : c'est ce que dénonce  notamment le Groupe de Denver, qui tente d'obtenir un vrai vote lors de la Convention, et qui vient de démarrer une campagne médiatique pour se faire connaître, et pour expliquer à tous les Américains que non, Barack Obama n'est pas encore le candidat Démocrate.

Vous pouvez lire les arguments du groupe de Denver en cliquant sur le lien correspondant dans notre rubrique lien.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article