"Ready on day one" ?

Publié le

Barack Obama vient d'arriver en Irak ce matin...

Un petit rappel à tout le monde : non, Barack Obama ne s'est pas opposé au déclenchement de la guerre en Irak, comme on peut le lire ou l'entendre un peu partout. Et cela pour une raison simple : il n'était même pas encore sénateur à l'époque.
Cela nous ramène d'ailleurs à une réalité évidente : Barack Obama est un homme politique très inexpérimenté, il n'est pas préparé à la fonction suprême.

Vous rappelez-vous le spot de campagne de Hillary Clinton qui avait fait coulé tant d'encre il y a quelques mois, juste avant les primaires cruciales de l'Ohio et du Texas, qu'elle remporta par la suite très brillamment ? Pour ceux qui auraient oublié :

Oui, il serait préférable pour tous les Américains, et pour le monde entier que quelqu'un de compétent soit le locataire de la Maison-Blanche et s'y trouve pour répondre au téléphone lorsqu'une crise majeure surviendra. Car on ne s'improvise pas président des Etats-Unis !

Pourtant, le discours ambiant est que peu importe finalement que Barack Obama ne soit pas très chevronné en matière de politique étrangère, car après tout, il est très bien entouré, par des conseillers dont la diplomatie et la défense sont la spécialité, certains étant même d'anciens membres de l'administration Clinton.
Mais ce genre d'argument est irrecevable, voire grave : rappelons-nous que l'on disait exactement la même chose de George Bush, en 2000. Tout le monde se moquait de son ignorance : il ne savait même pas situer les pays sur une carte ! Il n'avait jamais mis les pieds hors du Texas...
Alors, pour rassurer l'électorat qui hésitait encore à voter pour lui, on a mené campagne pour dire qu'il était très bien épaulé et conseillé par de vrais spécialistes, dont beaucoup avaient déjà travaillé pour son père, de 1988 à 1992. On voit où cela a mené !

Il n'est pas admissible que l'on accepte d'élire quelqu'un qui ne connaît rien aux affaires du monde. On ne s'improvise pas leader de la plus grande démocratie au monde. 
Il est inadmissible de laisser entendre qu'un Commandant-en-Chef sera en fait une marionnette entre les mains de conseillers dont on ne connaît pas toujours le nom, ni même l'existence.

Hillary Clinton n'était "que première dame", ont affirmé les pro-Obama en réponse à son spot de campagne. Elle n'a donc pas plus d'expérience en matière de politique étrangère. C'est vrai, mais rappelons aussi qu'elle a été première dame d'un genre tout à fait nouveau, c'est à dire qu'elle a souvent co-présidé avec Bill Clinton, qu'elle l'a accompagné à travers toute la planète, et que mieux encore : elle a effectué des dizaines de voyage, seule, en tant qu'émissaire du président quand celui ci ne pouvait pas se rendre à l'étranger, souvent aux côtés de la très compétente Madeleine Albright. Elle a rencontré des dizaines de chefs d'Etats et de gouvernements à ces occasions. Elle est donc connue et appréciée partout.
De plus, et surtout, elle est membre de la Commission des Forces Armées du Sénat depuis plusieurs années, et elle s'est appliquée à étudier et à connaître ses dossiers. Elle est devenue une véritable experte sur les questions de défense. Elle a su travailler en bonne intelligence avec les Républicains, et chose inattendue qui prouve qu'elle a effectué un travail remarquable : les Sénateurs Républicains avec lesquels elle a coopéré parlent d'elle en termes extrêmement élogieux, y compris ses  adversaires d'autrefois les plus acharnés, tel que l'ancien Speaker Newt Gingrich. En tant que membre de cette Commission, elle a effectué plusieurs voyages en Irak et en Afghanistan, et elle n'a pas attendu, elle, d'être candidate à la présidence des Etats-Unis pour manifester tout à coup un intérêt pour les questions internationales.
En janvier 2007, bien avant Obama, elle rencontrait le premier ministre irakien, Nuri Al-Malik.

Bien avant Obama, elle a assuré le commandant des forces internationales, le Général Ray Odierno, de son soutien :
Et surtout, très longtemps avant le sénateur de l'Illinois, elle s'est préoccupée du sort des soldats américains aux quatre coins du globe, ou même de celui de ceux qui ont combattu en Irak ou en Afghanistan, et qui souffrent aujourd'hui de séquelles psychologiques et physiques, ainsi que de l'inquiétude de leur famille :

Alors, il ne suffit pas d'être opportuniste, et d'affirmer, comme l'a fait Obama : ce qui compte, "c'est d'être prêt le jour J" ("ready on day one"), ce qui sous-entend que peu importe ce qui s'est passé avant ou l'expérience que l'on peut avoir !  Il ne suffit pas d'adopter une attitude sûre de soi en espérant que l'on inspirera ainsi confiance aux électeurs : l'arrogance n'est pas une qualité. Il faut montrer un C.V digne de son nom : à la rubrique "affaires extérieures" (comme d'ailleurs dans d'autres domaines), le CV de Barack Obama est étonnament vierge
...

"I would invade Pakistan, thereby undermining Musharraf, breeding islamic militancy and destabilizing a nuclear power. More tea anyone ?"

Commenter cet article

Patty-NewOrleans 22/07/2008 00:37

Hello to France: First to all of you who so generously helped my beloved city of New Orleans after Katrina, I send my heartfelt thanks. Of particular wonder was the exhibit of 19th century paintings sent on loan to our great Art Museum. I cried when I saw them. So many French traditions there that reminded me of our own in New Orleans...even now.
Now on to the subject at hand: People of France! Barack Obama is totally unqualified to be President of the United States. Yes, I know George Bush has been awful! But Obama is worse. Yes, he is. You are seeing the attempted rise of a 21st century fascist in America. If he succeeds, it will be not only my country that suffers but yours as well. People of France: those of you who still pray, I ask you to pray for my country. Pray to Joan of Arc who saved France from despot..whose beautiful statue, a gift from the French people, stands above our traditional French Market in the French Quarter of New Orleans. Pray for the truth to prevail within the minds of the people --the voters. Vive La France! and the always loved connection between the French people and beautiful, even now, New Orleans!