Obama et l'Irak ? Un Mythe !

Publié le

Toute la journée d'hier, le voyage de Monsieur Obama en Irak a fait les gros titres.
Il est vrai que le candidat a bâti sa victoire sur Hillary CLinton en grande partie sur une gigantesque imposture : il s'est soi-disant opposé à la guerre en Irak, alors que son adversaire, elle, a voté pour.

Mensonge éhonté. Leurre total. MYTHE : non seulement Obama n'a pas voté contre la guerre, puisque comme nous l'avons déjà dit il n'était pas au Sénat au moment où a eu lieu le vote ; mais surtout,  il s'est affirmé en accord avec le président Bush sur le sujet quelques mois après le déclenchement de la guerre.

C'était en juillet 2004, au moment où le soutien de l’opinion publique à la guerre était à son apogée. Il n'était pas bien vu à ce moment-là de s'opposer à l'intervention américaine sous peine d'être accusé de ne pas être un bon patriote. Alors, Monsieur Obama, en grand opportuniste allant toujours dans le sens où souffle le vent, décida lui aussi de se mêler au consensus ambiant.

C'était à l'occasion de la Convention Nationale du Parti démocrate, où le sénateur allait se révéler au grand public grâce à un discours qualifié de génial et d'inspiré.
Pour faire son auto promotion, il accorda alors une interview au quotidien le Chicago Tribune, et il exprima à cette occasion son opinion sur le conflit :

 "On Iraq, on paper, there's not as much difference, I think, between the Bush administration and a Kerry administration as there would have been a year ago. [...] There's not much of a difference between my position and George Bush's position at this stage. The difference, in my mind, is who is in a position to execute."

" A ce stade, il n’y a pas une grande différence entre la position de George Bush et la mienne." 

Pourquoi les médias n'ont-ils pas davantage fait référence à cette citation ?
Déclaration incroyable de la part de quelqu’un qui ne cesse de déclarer « I was opposed to the war from day one ». Par la suite, ses votes au Sénat ont confirmé cette affirmation, puisqu’il a voté en faveur de tous les financements à cette guerre depuis janvier 2005 date de son élection. Il a également approuvé la nomination de Condoleezza Rice au poste de secrétaire d’Etat, alors que celle-ci est depuis le début l’une des principales responsables de ce conflit.  (treize de ses collègues Démocrates ont eu le courage de ne pas approuver cette nomination). Et il confirma ses déclarations au même journal quelques mois plus tard, en octobre 2004, en reconnaissant, toujours face aux journalistes du Chicago Tribune, qu'il ne savait pas "comment il aurait voté sur l'Irak s'il avait été au Sénat". Tiens donc, il le sait maintenant?  


Ces contradictions permanentes n'ont jamais été soulignées pendant la campagne des primaires.
Alors, aujourd'hui que le candidat est en Irak, il serait temps de le confronter à son double discours. Mais qui osera lui poser enfin une ou deux questions gênantes ?

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LizzyinCT 22/07/2008 15:46

Thank you for this excellent blog! It is very important for the "myth" of Obama to be dispelled.

Millions of American citizens are digusted and disheartened by the undemocratic actions of the DNC, the unscrupulous Obama campaign machine, and the overwhelming media bias in favor of this unqualified candidate.

His trip to Europe and the Middle East is purely political. It is an effort to disguise his lack of experience and present a "presidential" image.

All are welcome to visit our PUMA (People United Means Action) website at: blog.pumapac.org

Merci, encore une fois, pour votre blog excellent!