La Némésis de Hillary

Publié le

French version ; English version below
Durant la campagne présidentielle de 1992, Hillary Clinton fit une étrange prédiction : «Il y aura une femme présidente d'ici 2010» A ceux qui lui demandaient de préciser sa pensée et de dire si elle envisageait elle même de se présenter, elle répondit : «On en reparlera plus tard.»
Sans doute avait-elle effectivement une idée sur l’identité de future présidente : elle-même.
Mais ce qui est certain, c’est qu’elle avait conscience en même temps des nombreux obstacles qui se dresseraient certainement sur sa route.


Malheureusement, Hillary Clinton se trompait : il n'y aura pas de femme présidente en 2010. Mais, par contre, il y aura probablement une femme vice-présidente en 2008.
Cependant, ce ne sera pas Hillary. Cette vice-présidente sera Sarah Palin.


On imagine facilement ce que Hillary doit ressentir aujourd'hui.
Cela doit être très difficile pour elle de voir qu'une autre femme est devenue la star de cette élection.
Il se peut qu'elle soit un peu jalouse, et c'est bien normal : elle ne sera pas la femme qui entrera dans l'Histoire en novembre prochain.
Il est probable qu'elle ressente cela comme une injustice, après tout ce qu'elle a fait pendant toutes ces années, consacrant sa vie à la politique, se préparant à la fonction depuis l'an 2000.


Mais, en même temps, elle doit aussi éprouver une certaine satisfaction de voir qu'une autre femme va pouvoir faire ce qu'elle n'a pas pu faire. Affronter Obama, et le battre.
Sarah Palin va la venger : Obama est l'ennemi commun.
Sarah et Hillary sont maintenant soeurs. Le mission est identique, même si Hillary  ne peut révéler ses vrais sentiments. Toutes les deux partagent désormais le même but : se débarasser de cet homme, qui a volé l'élection primaire, qui a trompé le pays, qui a organisé une fraude à grande échelle durant les caucus.
Dans la mythologie grecque, Némésis est la déesse de la justice rétributive et de la vengeance : par conséquent, Sarah sera celle
qui agira au nom de Hillary pour infliger à Obama la rétribution qu'il mérite. Elle sera la Némésis de Hillary.

Nemesis, déesse grecque de la rétribution et de la vengeance : gravure de Albrecht Durer 1501-02

Soyons certains qu'un sentiment de solidarité va forcément exister entre ces deux femmes, et que ce sentiment va être partagé par des millions d'autres femmes à travers tout le pays.
Hillary a elle-aussi par le passé été victime du même genre d'attaques sexistes que celles qui visent Sarah Palin depuis quelques jours.
Et cela est d'autant plus intolérable que Sarah Palin est une femme pleine de courage : elle est une mère admirable, quoi que l'on pense de sa décision de garder son bébé même si elle savait qu'il était atteint de trisomie.


Mais Obama est incapable de faire preuve de respect envers elle. De toute façon, il ne sait probablement pas ce que le mot respect veut dire. Le camp Obama a déjà développé la même sorte de stratégie contre elle : ils n'ont aucune imagination. Ils répètent exactement ce qu'ils ont fait à Hillary, pensant que cela va aussi marcher contre Sarah Palin.
Mais ils se trompent : Sarah n'est pas Hillary.
Elle l'a dit elle-même : elle est un pitbull. Mais un pitbull "avec du rouge à lèvres" !
Son surnom est Saraccuda. Elle n'a pas peur de la lutte. Et surtout, contrairement à Hillary, elle aura le soutien de son Parti. Les Républicains ne laisseront jamais Obama et son équipe la détruire comme ils ont détruit la candidature de Hillary.

De plus, on peut compter sur les Américaines pour la soutenir également.
Les électrices vont avoir une réaction de solidarité, de solidarité féminine.


Car maintenant, elles en ont assez. Assez de voir que tout recommence encore.
Assez de voir les médias refaire ça à une femme. Le même genre de sexisme...
Et comme elles l'ont fait dans le New Hampshire, après l'incident de la pancarte "Va repasser ma chemise", elle se rendront aux urnes et elles voteront pour celle dont elles se sentent le plus proches.


Et on ne doit pas oublier que les femmes représentent plus de la moitié de l'électorat américain.

Alors, Monsieur Obama, vous pourrez bien regretter alors votre décision de ne pas demander à Hillary de figurer sur votre ticket... Soyez certain que les femmes vous puniront de vous être montré si misogyne...


Vous vous rappelez ce qui vous est arrivé dans le New Hampshire ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anargyre 07/09/2008 19:19

Vos papiers sont d'autant plus origaux et intéressants qu'il émane, si j'entends correctement le nom de votre blog, d'une fidèle supportrice de Hillary.

Il est indubitable que Sarah Palin, que je découvre totalement en ma qualité de Français, à une vrai personnalité, un sacré charisme, un courage politique extraordinaire et une histoire perso qui l'a rend très attachante.

C'est un précieux et solide atout pour John McCain.

Pourquoi pas une Sarah Palin présidente en 2012.