Obama continue à tricher

Publié le par french puma

French version ; English version below
Obama triche depuis le début de cette campagne électorale, mais... chut !

Il ne faut pas le dire...


Obama a triché pendant les caucus.

Obama a triché sur son lieu de naissance réel, sur sa citoyenneté, sur son éligibilité à la présidence ;

Mais... chut !


Taisez-vous, sinon on va vous accuser de racisme...

Cette année, on n’a rien le droit de dire sur l’un des candidats, parce qu’il est Afro-Américain, donc il n’est pas politiquement correct de dire quoi que ce soit de négatif sur lui.



Et pourtant, on vient d’apprendre que Obama a aussi triché dans le financement de sa campagne, en ne respectant pas les règles, mais Chut !

Vous ne trouverez sans doute rien dans les grands médias à ce sujet. Pourtant, c’est la vérité :

- Premier problème : Obama a collecté le double d’argent par rapport à McCain, d’après un rapport sur le financement de la campagne. Mais plus de la moitié des 426,9 millions qu’il a réussi à collecter viennent de petits contributeurs dont le nom et l’adresse n’ont pas été révélés par le camp Obama.

La loi fédérale n’exige pas que les contributeurs révèlent leur identité s’ils donnent moins de 200 dollars. Mais si leurs contributions excèdent en tout 200 dollars, on doit leur signaler, et révéler leur identité.


Chose étonnante, la majorité de ceux qui ont donné de l’argent à Obama n’ont jamais dépassé ce seuil de 200 dollars : la Federal Electoral Commission a fait le compte : un chiffre incroyable : 222,7 millions donnés à Obama vient de contributions de 200 dollars ou moins ! Du jamais vu !

Et sur ces 222 millions, seuls 39,6 millions ont pour origine des personnes qui ont révélé leur identité. Les autres sont restés anonymes. Plusieurs fois on a demandé à Obama et à son équipe de donner des précisions sur ces contributeurs : peine perdue !



- D’autre part, deuxième problème : des questions se posent aussi sur les millions de dollars venant de l’étranger. Il semblerait que la FEC ait jugé ces contributions illégales : le problème c’est que Obama, à qui elle a pourtant demandé de le faire, n’a pas restitué cet argent, comme la loi l’oblige pourtant. Que fait la FEC alors ?

Rien !



Selon la FEC, il y a plus de 11 500 contributions qui viennent de l’étranger qui ne seraient pas légales : mais surtout cela représente 33,8 millions de dollars ! 520 de ces donateurs ont répondu « IR » quand on leur a demandé le nom de leur Etat, pour Iran. 63 ont répondu UK pour le Royaume Uni.

Plus de 1400 seraient des diplomates américains ou du personnel militaire, mais leurs contributions ne représentent que 201 680 dollars.


D’autres sont originaires de Abu Dhabi, Addis Abeba, Pékin, Fallujah, Florence en Italie, ou même plusieurs grandes et petites villes françaises !

Jusqu’à récemment, ignorant sans doute les règles, le site Internet de Obama autorisait ceux qui donnaient de l’argent par Internet à habiter dans tous les pays qui font partie des Nations Unies, y compris des pays comme la Corée du Nord ou la République Islamique d’Iran.

Contrairement au site de McCain ou à celui de Hillary Clinton, le site de Obama n’exigeait pas de preuve de citoyenneté américaine si les gens voulaient faire une contribution : aucune copie du passeport, par exemple, n’était requise

Tout cela signifie que la campagne de Obama a certainement été financée par de l’argent illégal venant de l’étranger.


Par exemple cet été au Nigeria, le patron de la bourse nigériane a organisé une série de galas de collecte de fonds pour Obama à Lagos, la plus grande ville du Nigeria. Cela a attiré beaucoup d’hommes d’affaires nigérians. La presse de ce pays parle de centaines de milliers de dollars ainsi collectés !

De même, au mois de juin, le président libyen, Kadhafi a chanté les louanges de Obama au cours d’un discours, en se vantant que des Libyens étaient en train de contribuer financièrement à la campagne de ce dernier.

« Tous les habitants du monde arabe et islamique, et tous les Africains applaudissent cet homme," a-t-il dit en parlant de Obama. "Ils le voient arriver avec plaisir et vont prier pour lui pour qu’il soit élu à la présidence des Etats-Unis. »

Kadhafi affirma à cette occasion qu’il était tout à fait légitime que les nations africaines et arabes puissent contribuer financièrement à la campagne de Obama, la loi américaine interdit à un candidat d’accepter de l’argent de citoyens étrangers.


De même il a été montré que pas mal d’argent venait de la bande de Gaza : Obama a pu compter sur des milliers de dollars venus de généreux donateurs palestiniens ! La FEC a demandé à Obama de rendre cet argent, mais pour l’instant on n’a aucune preuve concrète que cela a bien été fait. Et pourtant, la FEC ne fait rien !

C’est normal, ils ont sûrement peur d’être taxés de racisme…



Donc, Obama n’a pas à s’en faire : il peut continuer de tricher et de mentir…

Personne ne tentera jamais de l’arrêter…

 

Commenter cet article