Le nouvel amour de Hillary

Publié le par french puma

French version ; English version below



Hillary Clinton, ancienne adversaire du "Grand Homme qui va Sauver l'Amérique" est devenue l'une de ses plus ardentes supporters.

Hier, elle est même allée jusqu'à assister au dernier débat présidentiel, qui se tenait à l'Université d'Hofrsa. Elle était l'une des pom pom girls dans le public, encourageant Barack.



Comme tout le monde, elle est tout simplement tombée amoureuse de "Sa Majesté", et elle le vénère désormais comme il se doit, c'est à dire comme un demi Dieu.



Elle admire tellement ses multiples et immenses talents d'orateur, qu'elle n'a pas pu s'empêcher d'être là hier soir.

 Hillary, hier soir, à l'Université de Hofsra, venue assister en direct à la performance de sa nouvelle idole, Barack Obama, face au candidat républicain, John McCain.



Certains de ses supporters se demandent si elle n'agit pas ainsi, en espérant se voir confier une responsabilité ministérielle dans un éventuel gouvernement Obama (je ne devrais d'ailleurs pas dire "éventuel", puisque si j'en crois la presse d'aujourd'hui, il y aura bien une administration Obama).

Mais, quand des journalistes lui ont posé la question hier soir, elle leur a répondu qu'elle désirait rester au Sénat.

"Je me suis engagée à rester au Sénat, et à travailler avec le président Obama", a-t-elle déclaré.
Je pense que nous avons une chance réelle de sortir de l'impasse dans laquelle nous sommes, de faire évoluer les choses, de commencer à faire progresser de nouveau l'Amérique. Nous pourrions encore devoir affronter un "filibuster" (c'est quand les votes sont bloqués pour des questions de nombre de voix pour et contre) si nous ne parvenons pas au chiffre de 60 sénateurs. On ne peut se le permettre. On doit donner au président Obama la majorité dont il aura besoin pour faire appliquer des décisions qui seront prises dans l'intérêt du pays." 

 

Alors, maintenant que l'on peut être sûrs que Hillary n'espère pas être récompensée en étant nommée dans un gouvernement, il nous reste la seule explication possible à sa présence hier soir, et à son soutien sans faille au "Sauveur de l'Humanité' ces dernières semaines :



elle souffre (j'en ai peur) de la célèbre maladie qui décime l'Amérique et s'étend à la planète entière, depuis quelque temps : l'Obamania, bien sûr !





Cette maladie est vraiment redoutable : les gens tombent malade, les uns après les autres. Je me demande si je ne vais pas être la dernière personne au monde à résister...
Non, vraiment, je ne peux pas !
Non,  je ne le veux pas !
Je ne succomberai pas !


Mais comme il est dur de résister !

Commenter cet article