Questions constitutionnelles...

Publié le par french puma

French version ; English version below


"Nul ne pourra être élu président s'il n'est citoyen de naissance, ou s'il n'est citoyen des États-Unis au moment de l'adoption de la présente Constitution, s'il n'a trente-cinq ans révolus et ne réside sur le territoire des Etats-Unis depuis quatorze ans".

(Constitution des Etats-Unis, Article 2 section 1)

Les médias gardent obstinément le silence sur cette affaire, mais si jamais Barack Obama venait à être élu dans vingt jours, les Etats-Unis pourraient avoir à affronter une crise constitutionnelle majeure.

Les "Founding Fathers" (Pères Fondateurs) rassemblés pour rédiger la Constitution, durant la Convention de Philadelphie, en 1787.  


Et, en temps de crise économique majeure, pour ne pas dire de "récession", c'est une situation que le pays ne peut évidemment se permettre.

L'Amérique a besoin d'un leader fort : un homme ou une femme qui ne divise pas le pays comme l'a fait George Bush.
L'Amérique a besoin d'une réconciliation, si elle veut être capable d'être à la hauteur des enjeux qui l'attendent au 20ème siècle, à l'étranger comme sur le plan intérieur.


Or, comment Barack Obama pourrait-il jouer ce rôle de leader, d'unificateur, alors qu'une part importante de la population le rejette, persuadée qu'il n'est pas qualifié pour devenir président ?

Et, surtout, comment Barack Obama pourrait-il devenir le leader du monde libre, alors qu'il triche sur sa naissance, et que personne ne sait vraiment s'il répond aux critères constitutionnels pour être élu président ?


La Constitution est claire sur ce point : un candidat doit être "citoyen de naissance" s'il veut être éligible.
Pourtant, de plus en plus de preuves convergent montrant que Obama n'est pas citoyen américain.



Une plainte a été déposée depuis le mois d'août, auprès du tribunal fédéral de Philadelphie contre Barack Obama, le DNC (organe dirigeant du Parti Démocrate), et la Commission des Affaires Electorales, en ce qui concerne la question de la citoyenneté américaine de Obama. Philip Berg, ancien procureur, est à l'origine de cette plainte.

Philip Berg


Ce recours, qui vise à empêcher Obama de se présenter s'il ne répond pas aux critères d'éligibilité, a été déposé avant la Convention Démocrate de Denver. Il se base sur le fait que Obama, même s'il est né aux Etats-Unis, a renoncé à sa citoyenneté américaine, quand sa mère a épousé celui qui allait devenir son beau-père, Larry Soetoro, devenant ainsi citoyen indonésien.

Philip Berg explique également dans son recours, que le statut légal de Obama a changé quand son beau-père l'a adopté. En effet, la double citoyenneté n'était pas autorisée en Indonésie à l'époque.

L'équipe de Obama n'a jusqu'à présent répondu que par la publication, sur Internet  d'un faux certificat de naissance, sur leur  site "Fight the Smears" : "Combattre les Rumeurs".
Plusieurs analyses effectuées par des experts ont montré que c'était un faux grossier(voir nos articles précédents à ce sujet, publiés au mois d'août). Il ne s'agit pas d'une véritable copie certifiée conforme.




Jusqu'ici, ni Obama ni le DNC n'ont fourni à la Cour les pièces qu'elle leur réclame, et qui pourraient prouver qu'il est effectivement bien citoyen américain.
Pourquoi ?
Il y a longtemps pourtant qu'ils auraient dû faire la preuve que cette plainte est irrecevable, à moins que...
A moins qu'il y ait une part de vérité dans tout cela...


En tout cas, c'est un réel problème. Un problème constitutionnel.
Tous les citoyens américains ont le droit de savoir si Obama est légalement apte à être élu, avant de mettre leur bulletin dans l'urne.


Dans tous les pays, il y a des règles, des lois, une Constitution à respecter.
Personne n'est au-dessus des lois, et il n'y a aucune exception.
Ou en tout cas, il ne devrait y avoir aucune exception.

Mais le chouchou des médias, lui, est une exception.
Depuis le début, il a été une exception.
On lui a permis de faire tout ce qu'il voulait, sans le critiquer, sans jamais le remettre en question.

Malgré tout, je crois que les citoyens américains sauront faire preuve de sagesse.
Ils savent qu'ils ne peuvent pas élire un homme qui n'est pas "citoyen de naissance".



Et comme il devient de plus en plus évident que Obama ne va pas produire les documents qu'on lui réclame, les électeurs vont vraisemblablement se demander pourquoi...

S'il était honnête, pourquoi Obama ne fournirait-il pas les documents demandés ?
N'est-il pas normal que ses concitoyens soient sûrs qu'il est bien éligible avant de voter pour lui ?

Lui et son Parti auraient dû s'empresser de rassurer les électeurs...

Désormais, la décision appartient au juge Surrick. Il va falloir qu'il décide si oui ou non cette plainte est recevable, ou bien s'il la classe sans suite faute de preuves suffisantes.

Si cette affaire n'est pas examinée avant l'élection du 4 novembre, si le juge ne prend aucune décision d'ici-là, je pense que les électeurs n'auront plus qu'un seul choix possible, maintenant que Hillary est éliminée : ils devront voter pour John McCain.


 

Commenter cet article

FrenchNail 20/10/2008 01:31

Une fois de plus, il m'est necessaire d'expliquer pourquoi Obama ne remplit pss les criteres constitutionnels d'eligibilite a la presidence.

Obama declare etre ne a Hawaii dans un hopital, sa soeur en nomme un autre et sa grand-mere paternelle elle assure avoir ete visiter Ann Durham et le bebe a la maternite au Kenya.

Si la naissance a eu lieu au Kenya, sa mere n'ayant pas l'age requis par les loies americaines pour lui transmettre sa nationalite americaine, il ne serait pas americain. Cependant, il est possible qu'il soit en possession d'un certificat de naissance delivre par l'etat de Hawaii. En effet, cet etat permet a ses residents dont les enfants sont nes a l'etranger de revenir apres la naissance avec le bebe et d'en declarer la naissance a Hawaii. Le certificat porte alors une mention specifique a cet effet.

Obama a jusqu'a present refuse de fournir une copie certifiee de son certificat de naissance tel qu'il apparait maintenant dans les archives de l'Etat d'Hawaii Il n'a produit que la copie d'un formulaire certifiant la presence dans les archives de l'Etat civil d'Hawaii, d'un certificat de naissance etabli a son nom. Le formulaire employe ne contient pas de rubriques mentionnant l'actuel lieu de naissance (generalement le nom de l'hopital), ou le fait que le certificat de naissance est "secondaire". Ce formulaire est donc incomplet pour sa qualification.

D'autre part, et plus certainement, Obama ayant ete adopte par son beau-pere indonesien, cela lui a fait perdre aa qualite d'Americain de naissance. En effet, l'Indonesie ne reconnaissant pas alors le concept de la double nationalite, l'Amerique en faisait de meme pour les ressortissants indonesiens.

Neanmoins, il y a une procedure ouverte aux Americains qui auraient perdus leur nationalite du fait d'une decision parentale alors qu'ils etaient mineurs. Ils peuvent reprendre la nationalite americaine mais sont alors onsideres comme americains naturalises et non pas de naissance.

Tout ca est complexe, je le sais, mais c'est la loi. La loi et la Constitution s'appliquent a tous de la meme maniere toute injuste ou meme absurde qu'elle soit dans certains cas.

D'autre part, OBAMA N'A PAS GAGNE LES PRIMAIRES. Acorn, l'organisation faisant l'objet d'enquetes pour fraude electorale dans la majorite des etats ou elle opere, lui a permis de remporter la grande majorite des caucus suite a des fraudes a grande echelle. Dans la grande majorite des primaires, Obama s'est pris sa claque. Lors de la convention, les chiffres etant tres serres et de maniere a conserver l'illusion d'une victoire ecrassante, le vote a ete suspendu et Obama c'est vu attribuer la candidature par une breve acclanation digne d'une republique bananiere. IL N'Y A JAMAIS EU COMPTABILISATION DES VOTES DES DELEGUES. IL N'Y EN A AUCUNE ARCHIVE.

Quand aux sondages, ils sont fausses a la base. Les echantillons sondes sont ponderes en fonction des affiliations. Les americains lors de leur inscription sur les listes electorales doivent declarer leur affiliation afin que seuls les democrates puissent voter lors des primaires democrates et que seuls les republicains puissent voter lors des primaires republicaines.

Donc par exemple, si dans un etat il y a 60% de democrates et 40% de republicains, l'echantillon sonde aura la meme composition.

Mais lors des primaires, beaucoup de republicains sachant que Mccain avait remporte la nomination republicaine tres tot, ont change leur affiliation de maniere a pouvoir voter pour Obama de maniere a ce qu'Hillary qu'ils craignaient et qui etait en difficulte a cause des caucus frauduleux, ne passe pas.

Cette portion de l'electorat democrate est fictif. Les sondages ne sont donc pas fiables.

Marty 20/10/2008 00:05

Premièrement, Barack Obama est né à Honolulu dans l'Etat d'Hawaï. Il est donc américain ! Pour être président des USA, il faut être né sur le territoire américain et avoir la nationalité américaine ! Même s'il avait renoncé à sa citoyenneté comme vous dites, chose que je n'ai vu évoquée nul part que sur votre site, le candidat Obama correspond tout à fait à ces critères !

Deuxièmement, vous dites qu'une partie importante de la population le rejette. Mais en attendant, il est premier dans les sondages pour devenir président et en plus, il a été nettement préféré à Hillary Clinton, vu qu'il en est là aujourd'hui. Ce sera au peuple américain de se prononcer sur quel candidat est le plus rejeter des deux et ensuite, seulement le plus apprécié, deviendra alors le futur président de ce pays.

Troisièmement, je serais très intéressé de savoir d'où vous tirez l'information qu'Obama triche sur naissance ?

Aujourd'hui, il y a 2 candidats en liste et tous les citoyens américains ont le droit de voter pour qui ils le souhaitent.

Si vous étiez honnête, pourquoi ne donnez vous pas les sources des informations que vous mettez en avant ?