Des raisons d'espérer...

Publié le par french puma

 French version ; English version below


Certains supporters de John McCain pensent encore à juste titre que la course pourrait tourner.

Et en effet, aujourd'hui, après plusieurs jours d'Obamania intense à travers le monde, pendant lesquels on a eu l'impression que tout était terminé, il semble bien que tout est susceptible d'arriver dans neuf jours...


En fait, John McCain et Sarah Palin ont, selon moi, de bonnes raisons d'espérer.
Voici lesquelles :


- Tout d'abord, il faut se rappeler que tout peut se produire pendant la dernière semaine d'une campagne présidentielle : tant que les gens n'ont pas voté, on ne sait jamais... Chaque camp réserve des coups et des révélations de dernière minute.
Donc, un seul conseil : suivez-bien avec nous ce qui se passe !       


 


- Deuxièmement, le camp Obama devient si présomptueux que cela pourrait finir par exaspérer les électeurs qui pourraient décider de punir les Démocrates pour leur prétention et leur arrogance. Figurez-vous que le New York Times vient de révéler que Obama déjà écrit son discours d'investiture du 20 janvier ! Quelle arrogance, vous ne trouvez-pas ?



- Troisièmement, la grande incertitude de cette élection, c'est certainement les électeurs indécis. Ils reperésentent environ 6 % de l'électorat dans les tous derniers sondages disponibles à ce jour. Et ils forment surtout un bloc électoral décisif susceptible de tout faire basculer dans les Etats où rien n'est joué, comme la Floride.


Rappelons-nous que beaucoup de ces indécis sont en fait des femmes, de race blanche. Je suis sûre que les attaques incessantes des médias contre Sarah Palin vont vraiment finir par les irriter à un tel point qu'elles pourraient bien décider de voter pour le ticket qu'elle forme avec John McCain, par solidarité féminine, comme elles l'ont fait pour Hillary dans le New Hampshire.






Et on doit avoir à l'esprit cette donnée : pendant les primaires, les sondages sorties des urnes ont systématiquement montré que Obama avait du mal à convaincre les indécis. Ceux qui prenaient leur décision au tout dernier moment avaient plutôt tendance à voter pour Hillary. Et cela pourrait bien se reproduire le 4 novembre...
-


- Une autre bonne raison d'espérer : les sondages contradictoires.

Les sondages nationaux les plus récents montrent que Obama aurait de 5 à 15 points d'avance. Mais dans le même temps, d'autres études parlent, elles, d'une quasi égalité entre les deux candidats. Et ce, sans que personne ne soit capable de donner la moindre explication ! Peut-être que certains électeurs n'osent pas dire dans les sondages qu'ils hésitent à voter Obama de peur que ce ne soit interprété comme du racisme, surtout s'ils sont Démocrates.



- De plus, personne ne peut prédire la participation : est-ce qu'elle atteindra les prédictions des sondeurs ? Il est clair que si un grand nombre de gens se déplacent pour voter, cela favorisera Obama. En effet, ces nouveaux électeurs pourraient bien être les jeunes et les membres des minorités que ACORN a réussi à convaincre d'aller s'inscrire sur les listes électorales.


Mais de là découle une autre question : quelle sera l'ampleur de la fraude électorale ?
Si ces nouveaux électeurs sont les fantômes qu'on les soupçonne d'être, cela voudra dire que Obama a triché, comme il l'a fait pendant les primaires.



- Dernier point, et non des moindres, le fameux "effet Bradley" : les sondages ont révélé que le facteur racial pourrait coûter à Obama jusqu'à six points le jour de l'élection. C'est énorme, et cela peut tout à fait suffire à le faire perdre.  






Je voudrais vous rappeler quelque chose que j'affirme depuis le début sur ce blog : je pense que l'Amérique n'est pas prête à élire un Afro-Américain à la présidence.

Je ne voudrais surtout pas que ma remarque soit interprétée comme du racisme, parce que c'est vrai, ce que je dis n'est pas politiquement correct.

C'est une simple conviction que j'ai : selon moi, il y a autant de chances de voir un Noir arriver à la Maison Blanche qu'il y en a de voir un immigré nord-africain s'installer un jour à l'Elysée, en France. C'est bien triste, mais j'ai bien peur que ce ne soit la réalité...

Commenter cet article

kate 27/10/2008 10:03

je suis de l'avis de votre article aussi et l'indécision sera favorable à McCain ! Obama en fait trop , et cela lui sera fatal !cette campagne est faussée depuis le début , pourquoi cet acharnement à vouloir le faire élire à tout prix alors qu'il n'a pas les compétences de plus .....sans parler de ce qui est caché au peuple !je trouve cela imconpréhensible ....