La Protection de la presse ?

Publié le par french puma

French version ; English version below
Il y a quelques jours, un journaliste de ABCNews.com, Michael Malone, a fait son mea culpa publiquement, et il a écrit qu'il avait honte de s'appeler un journaliste.

Il faisait référence à la couverture médiatique honteuse qui caractérise cette campagne électorale, et il se blâmait lui même comme en partie responsable, comme tous ses collègues. Voici les termes qu'il a utilisés pour introduire son article :


"Les médias traditionnels jouent un jeu dangereux, très dangereux. Avec leurs lecteurs, avec la Constitution, et avec leur propre destin.

L'injustice dans le traitement des deux candidats au cours de cette campagne n'est pas seulement surprenante ; elle est épouvantable. Et ces derniers mois, je me suis vu à plusieurs reprises ne pas croire moi-même à ce à quoi j'assistais, et j'ai fini par m'énerver et par crier devant mon écran d'ordinateur ou mon poste de télévision de voir un tel traitement médiatique à sens unique.


Mais, pire que tout, ces dernières semaines, j'ai commencé - pour la première fois dans ma vie d'adulte, à ressentir un certain embarras lorsqu'il me fallait dire quelle est ma profession. Il y a quelques jours, quand un de mes nouveaux amis m'a demandé ce que je faisais dans la vie, j'ai simplement répondu "écrivain", car je n'ai pas osé avouer à quelqu'un que je ne connaissais pas bien que je suis journaliste."

 

(pour lire l' article en entier :  Editing Their Way to Oblivion: Journalism Sacrificed For Power and Pensions)




    







Aujourd'hui, il devient de plus en plus évident que ce journaliste a raison, et que la réalité va même encore plus loin qu'une simple couverture médiatique biaisée.


Il est clair que les médias cherchent à protéger Barack Obama. Et l'affaire du Los Angeles Times en est une nouvelle preuve.

Le Los Angeles Times est en possession d'une vidéo tournée en 2003 lors d'une soirée d'adieu organisée en l'honneur de Rashid Khalidi, un professeur d'université qui était porte-parole de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) et de Yasser Arafat, mais le journal refuse de la rendre publique.






Rashid Khalidi


Ils ne veulent pas nous laisser voir Barack Obama assister à la soirée.

Pourquoi ?

Pourquoi ne pas vouloir que l'on voie la scène ?

Il se dit que les invités étaient très violents à l'égard de Israël.



Mercredi, John McCain et Sarah Palin ont accusé le Los Angeles Times de protéger Barack Obama en refusant de rendre publique cette vidéo.

Et John McCain est même allé plus loin : selon lui, William Ayers était aussi présent à cette soirée !

Alors peut-être...


La raison pour laquelle le LA Times refuse de diffuser cette vidéo, c'est qu'elle est vraiment très embarrassante pour leur chouchou... Et ils essaient désespérément de le protéger...






Peut-être que Monsieur Obama était assis à côté de Monsieur Ayers ?




 

 Obama et sa femme Michelle, assis à côté du couple Said : le professeur Edward Said, et sa femme Mariam. Tous quatre étaient à une soirée organisée par la communauté arabe de Chicago en mai 1998. Edward Said est connu pour ses positions anti-israëliennes !



Peut-être qu'il a réagi d'une manière inappropriée quand quelqu'un a accusé Israël de terrorisme au cours de la soirée : peut-être qu'il a applaudi avec enthousiasme ?


En tout cas, si je compte bien, cela ne fait jamais que la troisième chose qu'il ne faut pas rendre publique qui concerne Obama.

La première, c'est son vrai certificat de naissance.



La deuxième, ce sont tous ses dossiers universitaires.

Il semblerait donc qu'il y ait pas mal de choses à cacher sur cet homme, qui aspire pourtant à devenir le président de la première puissance du monde...

S'il devait devenir président, je n'ose imaginer quel genre de présidence cela serait ?



Hier soir, John McCain et Sarah Palin ont tous deux dénoncé l'attitude du Los Angeles Times, comme parfait exemple de la couverture médiatique biaisée de cette campagne.

"Si c'était John McCain habillé en néo-Nazi, je pense que le traitement du problème aurait été un peu différent" a déclaré John McCain lors d'une interview accordée à des stations de radio hispaniques.



Et Sarah Palin, en meeting dans l'Ohio,
a déclaré avec humour que le Los Angeles Times devrait se voir décerner le Prix Pulitzer pour "léchage de bottes".

"Lors de cette soirée, Israël a été décrit comme l'auteur d'attentats terroristes, et non comme la victime. Ce que nous ne savons pas, c'est comment Barack Obama a réagi face à ces attaques calomnieuses lancées contre un pays qu'il a toujours déclaré soutenir."



 Sarah Palin a accusé Obama et le LA Times,  aujourd'hui à Chillicothe, en Ohio.


"Vraiment, ça doit être agréable pour un candidat d'avoir les principaux journaux qui protègent leurs intérêts comme ça. Tous les hommes politiques aimeraient posséder un journal qui dit du bien d'eux."



Sarah Palin salue ses supporters mercredi soir dans l'Ohio. elle s'est de nouveau montrée particulièrement virulente, notamment sur l'affaire du LA Times !




Oh, désolée ! J'ai oublié de vous dire...

Le Los Angeles times a apporté son soutien à un candidat à la présidence...

Et ce candidat, c'est...


Barack Obama !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

stamite 30/10/2008 14:14

excellent !
Venez faire un saut sur le forum "Etats Unis" d'AOL, vous allez rigoler !
stamite