Panique chez les Démocrates !

Publié le

Au lendemain de la Convention Républicaine, qui, il faut bien le dire, et malgré les perturbations des premières heures dues à l'ouragan Gustav, a été un succès éclatant pour John McCain et Sarah Palin, les Démocrates, pleins d'amertume sont en train de s'apercevoir qu'ils se sont trompés sur toute la ligne depuis le début.

Les sondages ces dernières heures indiquent tous la même tendance : Barack Obama, qui avait bénéficié d'un très léger avantage suite à la mascarade de Denver, a perdu en quelques jours l'avance qu'il possédait sur son adversaire. Le sondage le plus spectaculaire est sans aucun doute celui publié par CBS ce matin, qui montre que les deux hommes sont à égalité 42 % d'intentions de vote, ce qui représente une chute de huit points pour Obama en très peu de temps.

Un autre sondage nous montre que Sarah Palin est devenue la plus populaire des quatre candidats à la présidence et vice-présidence : elle est à 58 % d'opinion favorable, alors que John McCain et Obama sont eux à 57 % et que Joe Biden est bien loin derrière.

 Il semble d'ailleurs se confirmer que le choix de ce dernier, comme nous l'avons indiqué dans des articles précédents, fut une erreur monumentale. Non seulement il n'a pas apporté à Obama un quelconque avantage, mais il l'a même encore plus plombé, à un moment où le candidat Démocrate n'avait certainement pas besoin d'un boulet supplémentaire !

La comparaison est frappante, entre le flop rencontré par Biden à la Convention de Denver et l'énorme retentissement médiatique et l'adhésion populaire que Sarah Palin a réussi à entraîner à Saint-Paul. Ce n'est évidemment pas bon signe du tout pour le camp Démocrate, qui est en train de se mordre les doigts de ne pas avoir compris que les femmes allaient être la clé de cette élection. Les Américains étaient tout à fait prêts à s'enthousiasmer pour un leader féminin : leur réaction face à la sélection de Sarah Palin le prouve. Ils auraient été totalement disposés à briser le plafond de verre cette année et à  porter enfin une femme dans le bureau ovale.

Les Démocrates n'ont pas été capables de le comprendre, et ils sont en train de le réaliser à leurs dépens. On constate ce matin que ce parti se trouve dans un état de panique qui ferait presque pitié, ne sachant plus comment faire pour enrayer leur propre chute...

En témoignent les réactions infantiles qu'ils ont eues suite au triomphe Républicain à Saint-Paul :
l'une a été, comme nous l'avons rapporté hier, de tenter de rattraper les choses en demandant à des élues Démocrates d'occuper le devant de la scène pour contrecarrer la redoutable Sarah Palin, et en ayant même le culot de "rechercher' Hillary Clinton après l'avoir traitée comme une moins-que rien à Denver.

L'autre réaction presque débile a été de prétendre que le discours de Sarah Palin, certes, avait été un succès, mais "qu'elle ne l'avait pas écrit elle-même" !

"Elle ne l'a pas écrit elle-même" !
C'est tout ce qu'ils ont trouvé à dire ?

Bienvenue dans le monde de la politique, chers Démocrates !
Ignorez-vous qu'un homme ou une femme politique a de tout temps fait appel à des "speech-writers" ?
Est-ce vraiment votre seul argument ?
Si oui, cela montre à quel point vous êtes tombés bien bas...

La panique est évidente : vous ne savez plus quoi faire.  !
Vous avez enfin compris que vous avez misé sur le mauvais cheval.
Et vous ne savez plus que dire ou que faire pour vous rattraper...

Car vous avez compris la triste réalité : oui, malheureusement, il est trop tard...
Finalement, on pourrait presque en rire, tant vous avez été ridicules...
Aucun doute : dans deux mois, l'issue va être la même qu'il y a quatre ans :

Vous avez le chic pour présenter des losers !
C'est pourquoi, franchement, aujourd'hui, on a plutôt envie de pleurer...

  

Commenter cet article