Au delà des frontières partisanes...

Publié le par french puma

French version ; English version below
Hier soir, le célèbre show télévisé "Saturday Night Live" a proposé une parodie très réussie : Hillary Clinton et Sarah Palin s'adressant à la nation, avec Amy Poehler et Tina Fey interprétant leur rôle respectif.


Voici un extrait du début de l'émission :


FEY (dans le rôle de PALIN) : "Bonsoir, mes chers compatriotes. J'étais si excitée quand on m'a dit que la sénatrice Clinton et moi allions nous adresser à vous ce soir."

POEHLER (dans le rôle de CLINTON) : "Et moi, on m'a dit que je m'adresserai à vous toute seule."

FEY (PALIN) : "Et bien, je pense que cela doit vous paraître à tous un peu étrange de nous voir toutes les deux ensemble. Moi, je suis censée être la colistière de John McCain."

POEHLER (CLINTON) : "Et moi je suis supposée être une fervente supportrice du sénateur Barack Obama - comme le montre ce badge."

FEY (PALIN) : "Mais, ce soir, nous traversons les frontièrs partisanes pour dire à quel point le sexisme s'est manifesté de manière répugnante dans cette campagne électorale."

POEHLER  (CLINTON) : "Ce qui me surprend, franchement, c'est de voir que les gens semblent découvrir ce problème."

FEY  (PALIN) :  "Vous savez, Hillary et moi ne sommes pas d'accord sur tout." (...)

POEHLER (CLINTON) : "Mais, Sarah, s'il y une chose sur laquelle nous pouvons être d'accord c'est que le sexisme ne devrait jamais se manifester au cours d'une campagne électorale."


Dialogue très savoureux, n'est-ce pas ?


Pourtant, cette émission n'est pas seulement anecdotique. Elle va beaucoup plus loin qu'on ne pourrait le penser.
Elle est tout à fait révélatrice du problème auquel Barack Obama doit faire face depuis que Sarah Palin a été nommée, et sur lequel nous allons revenir dans les prochains jours.
Obama se trouve désormais face à un mur qu'il aura de la peine à franchir : celui formé par la solidarité entre femmes.
Hillary Clinton est dans l'impossibilité totale d'attaquer frontalement Sarah Palin, car elle ne peut renier son identité de femme, et son combat de toujours : faire qu'il y ait davantage de femmes en politique, afin que le monde change. Cela a été l'objet de toute son action internationale, du temps où elle était première dame : elle a contribué à la création de l'association Vital Voices qui vise à promouvoir la candidature des femmes en politique à travers le monde.
A l'aube de voir arriver une femme vice-présidente dans son propre pays, elle ne va pas, simplement pour faire plaisir à son parti, risquer d'aller à l'encontre de ses convictions les plus profondes.



Car ce que le Parti Démocrate ne peut pas comprendre, c'est que cette solidarité va bien au-delà des frontières partisanes, comme elles le disent toutes les deux dans l'émission. Les deux femmes se sentent forcément proches car elles ont un ennemi commun : le sexisme...

Alors, que l'on ne compte pas sur Hillary pour dire quoi que ce soit de négatif sur Sarah Palin...
Car elle est vraiment bien placée pour savoir combien il est difficile, même au 21ème siècle, d'être une femme en politique...

Voici la vidéo de l'émission : le script complet est consultable dans notre section : "Sarah Palin, vice-présidente" ; page "Hillary and Sarah".

Commenter cet article